Quand les entreprises passent au Web3 pour valoriser leurs données

Publié le 13 juillet 2022 à 07:55 par Article partenaire

Chaque mois, OUR(S) part à la rencontre d’une jeune entreprise innovante accompagnée par H7, accélérateur de start-up et lieu totem de la French Tech Lyon Saint-Étienne. Ces start-up innovent notamment dans la santé, l’éducation, l’alimentation, la mobilité et pensent le monde de demain. Ces contenus partenaires sont proposés avec le soutien du cabinet CALIF.

Rencontre avec Francis Otshudi, directeur des solutions entreprise pour iExec, la première place de marché Web3 pour les ressources informatiques. Cinq années après sa création, la start-up lyonnaise passe à l’échelle dans un écosystème de plus en plus réceptif aux technologies blockchain et à l’impact du Web3 sur leurs activités.

Quels sont les enjeux rencontrés par les organisations à l’ère du Web3 ?

L’enjeu principal porte sur l’utilisation des données. Celles-ci représentent une mine d’or pour les entreprises. Pourtant, on estime que 80% de la data générée par les organisations n’est pas exploitée. C’est également un sujet de souveraineté numérique qui préoccupe l’Union Européenne. Dans une approche Web3*, c’est la blockchain* qui joue le rôle de tiers de confiance sur la propriété et la bonne utilisation des données. La décentralisation qu’elle sous-tend apporte par ailleurs transparence et sécurité.

Face à ce constat, nous rencontrons deux types de clients. Une minorité possède une première expérience de la blockchain et cherche à résoudre une problématique précise sur leur process existants. Les enjeux qui reviennent le plus souvent concernent un besoin accru de transparence grâce à une traçabilité immuables des actions, ou encore la nécessité de renforcer la confiance lors du partage de données avec leurs clients, partenaires et fournisseurs. Mais la majorité est au début de l’aventure et souhaite explorer les opportunités offertes par le Web3 pour leurs activités.

Comment les accompagnez-vous dans la mise en œuvre ?

Nous devons d’abord appréhender la façon dont la donnée est utilisée au sein de l’entreprise. La méthodologie d’iExec s’articule autour d’une phase d’acculturation au Web3 suivie d’ateliers de design thinking permettant de comprendre les enjeux propres à chaque entreprise. À la fin de ces deux journées d’idéation, nous construisons une feuille de route pour mettre en pratique les nouveaux services ou les optimisations imaginées. Le client doit pouvoir se projeter rapidement sur un cas d’usage pertinent pour son entreprise. 

En insistant sur la valeur ajoutée de la technologie, iExec favorise son adoption. Nous déployons pour chaque client un environnement de confiance, basé sur notre infrastructure. Nos équipes se concentrent par ailleurs sur la performance, l’éco-responsabilité et la maîtrise des coûts d’utilisation. Enfin, iExec est un acteur lyonnais à taille humaine. Autant de facteurs de réassurance importants pour nos clients, au même titre que l’agrément de l’autorité des marchés financiers (AMF). 

Quels cas d’usage récents vous ont particulièrement séduit ?

La mobilité et l’industrie des transports ont un potentiel certain. À titre d’exemple, l’un de nos partenaires souhaite utiliser la blockchain pour récompenser les collaborateurs utilisant la mobilité douce pour se rendre sur leur lieu de travail. Un token* est généré pour récompenser les utilisateurs. Il peut ensuite être utilisé pour accéder à des avantages auprès d’un réseau de partenaires comme un comité d’entreprise. La blockchain garantit la confiance dans le système – un administrateur de base de données ne peut, par exemple, pas s’attribuer unilatéralement des jetons – et la confidentialité des informations partagées. La blockchain instaure également un système de gouvernance où chacun peut décider à tout moment de participer.

Quels sont les prochains défis pour iExec ?

Après une ICO* réussie en avril 2017 où nous avions levé 10 000 Bitcoins, les équipes d’iExec se sont d’abord concentrées sur la recherche et le développement de la technologie. Depuis deux ans, nous accélérons la commercialisation à destination de l’écosystème et des entreprises. Nous sommes conscients des enjeux de transformation pour les organisations. Nous investissons donc dans la conduite du changement et travaillons en partenariat avec des cabinets spécialisés. L’humain avant tout.

 

Glossaire

Blockchain
La blockchain, ou chaîne de blocs en français, est une base de données transparente, disposant d’un haut niveau de sécurité et fonctionnant sans organe central de contrôle. Chaque donnée inscrite dedans ne peut être modifiée ou falsifiée. Tous les échanges réalisés entre les utilisateurs peuvent être publiquement consultés. L’ensemble de ces caractéristiques permet d’échanger des fichiers de valeur en ligne sans intermédiaire.

Web3
Après l’internet des débuts, dans les années 1990 (Web 1.0), puis l’internet des réseaux sociaux, des flux RSS et du partage (Web 2.0), le Web3 fait référence à une nouvelle ère d’internet, plus indépendant des GAFAM, décentralisé et basé sur la technologie blockchain.

Token
Un token (ou “jeton” en français), est un actif sur la blockchain. On peut souvent désigner une crypto-monnaie ou un NFT par ce terme.

Crypto-monnaie
Une crypto-monnaie (également appelée crypto actif) est une monnaie numérique émise de pair à pair, décentralisée du système financier traditionnel et qui s’appuie sur la blockchain.

ICO
Une ICO (pour “Initial Coin Offering”) est une levée de fonds en crypto-monnaies.

 

À propos de H7
H7 est une communauté d’entrepreneurs rassemblée au sein d’un lieu de vie où business, tech, créativité et impact sociétal sont au cœur des programmes d’accompagnement.

Site web : h-7.eu

 

La rédaction de OUR(S) n’a pas participé à la rédaction de cet article.