OUR(S), la revue
Marques

Véronique Garnodier (Charlott’) : « Mon confinement a été une période de bouillonnement exceptionnelle »

Publié le 3 août 2020 à 11:21 | Modifié le 3 août 2020 à 11:21

Véronique Garnodier, illustration : Simon Bailly

[OUR(S) la revue n°1] Très dynamique, la patronne de Charlott’ vient de vivre une situation proprement exceptionnelle. Pendant le confinement puis durant la phase de déconfinement, Véronique Garnodier a pu méditer sur l’agilité de son entreprise et les mutations qu’elle a pu mettre en place pour faire évoluer son modèle, sa communication et son management. [Cet entretien a été publié dans OUR(S) la revue n°1 à l’été 2020. Il a été réalisé au mois de mai.]

Comment avez-vous vécu la période extraordinaire que nous venons de traverser ?

C’était évidemment inédit. Entre mi-mars et mi-mai, je me rends compte que nous avons vécu trois périodes assez distinctes. D’abord, nous avons été tétanisés, même avant l’annonce du confinement. La peur a été…