Collectivités
Agences

L’agence MMAP devient Sennse Lyon

Par Xavier Alix

Publié le 17 février 2021 à 08:15 | Modifié le 17 février 2021 à 08:15

Dominique Jouve, président de Sennse, Anouk Briguet et Xavier Mercier, de MMAP en 2019, lors du rachat de la seconde agence par la première. Capture d’écran du site de Sennse.

L’agence lyonnaise spécialisée dans le marketing territorial avait déjà intégré en tant que filiale le groupe Sennse en 2019. Son nom se confond désormais avec la maison mère.

 

« Non, ce n’était pas un préalable au rachat de MMAP par Sennse. La convergence des marques est le fruit d’une réflexion. C’est venu petit à petit », assure Anouk Briguet, directrice conseil et associée au sein de MMAP à Xavier Mercier.

Ce dernier a co-fondé avec Marc Marynower, il y a plus de 30 ans l’agence lyonnaise « pionnière » du marketing territorial. Elle est devenue une filiale de Sennse en 2019.

Ce groupe national est présent à Paris, mais aussi Toulouse, Avignon. Ainsi que Nantes où elle avait fait l’acquisition de l’agence Nantaise Double Mixte en 2018, « acteur reconnu de la communication publique dans le grand Ouest ». L’ensemble compte ainsi 65 collaborateurs. Il forme une expertise complète sur les marques et stratégies d’attractivité privée ou publiques.

Une convergence précédée d’« une acculturation des expertises »

« Nous avons apporté notre savoir-faire sur les projets d’attractivité territoriale. Ceux que cherchent à développer des collectivités, de la mairie à la métropole, des organismes de tourisme, les universités. Sennse était plus spécialisé dans la communication sur de grands projets d’infrastructures de mobilité, d’habitat et d’énergie, explique Anouk Briguet. Mais aussi sur la concertation publique allant avec. Par exemple, pour le Sytral et la ligne de métro E, c’était eux. »

Dans le locaux lyonnais de Sennse, ex MMAP. Photo fournie par Sennse.

La convergence des différentes marques, effective en ce début d’année, a été précédée « d’une d’acculturation des expertises de chacun, précise Anouk Briguet. Chaque implantation travaille maintenant de manière intégrée pour une offre globale. »

Une dizaine de personnes évolue toujours à Lyon, comme en 2019. À l’époque du rachat de MMAP, celle-ci réalisait un chiffre d’affaires d’1,4 millions d’euros. Sennse, dirigée par Dominique Jouve 6,5 millions d’euros. Le CA du groupe totalisait 9 millions d’euros pour environ 200 clients actifs sur toute la France.

La partie lyonnaise est derrière la dernière campagne du Crous ou encore de la Ville de Saint-Chamond sur un aspect résidentiel qui sera aussi décliné pour la Ville de Besançon au printemps. Le Covid ? « Il a provoqué un léger repli de notre activité, mais nous tenons bien le cap », rassure Anouk Briguet