Les coups d’œil créa de la rédac #6

Publié le 1er novembre 2021 à 15:58 par La rédaction OUR(S)

© Tous droits réservés

Les affiches, illustrations, opérations de communication que la rédaction a remarquées ce trimestre. [Cet article a été initialement publié dans OUR(S), la revue #6]. 

Une bière of course !

Évidemment, elle ne pouvait pas échapper à notre œil affuté et nos papilles expertes (ou l’inverse). Le nom et le logo de cette bière ne viennent pas de nulle part : la brasserie se situe dans le village de Saint Ours, en Savoie. La brasserie Caquot a souhaité mettre en avant un ours assez géométrique avec une symbolique moderne. Et ce n’est pas tout, elle se décline avec un festival « Ours en scène », organisé à Aix-les-Bains en août dernier.

Filmoramax au grand galop

Le festival du court métrage Filmoramax a présenté 25 films en compétition et 10 films en hors compétition fin septembre. Le studio Onirium Studio Graphique a réalisé son affiche. L’Amérindienne et son cheval prennent la place de Louis XIV la place Bellecour. Elle tient dans sa main un ballon baudruche orange pour rappeler que le cinéma doit rester une fantaisie. Mais les équipes du festival vont plus loin dans la symbolique : les Amérindiens ont été chassés par les colons américains. De son côté, le cinéma se fait, lui, déloger par les plateformes. 

Gran turismo pour Lexus

La marque automobile japonaise a mis en avant son modèle Lexus LC Cabriolet à travers des séries d’affiches. Un concours européen adressé aux dessinateurs. Le public a départagé les différentes affiches. Matthieu Forichon a eu l’opportunité de représenter la France. L’illustrateur lyonnais a mis en valeur le modèle sur la Côte d’Azur. « Je voulais mettre en avant ce côté dolce vita à la française. »

Un motion design pour sensibiliser aux dons

Initialement le motion design était prévu pour Mlle Pitch Awards. La première édition de ce nouveau concours citoyen créatif mettait en avant la Fondation Abbé Pierre. Mais Clément Viret, Justin Buisson et Erika Garcia, trois élèves de l’école de design graphique lyonnaise e-artsup ont rendu leur motion design avec quelques jours de retard. Leur campagne était donc hors concours. Tout n’est cependant pas perdu puisque Clément Viret l’a partagé sur ses réseaux sociaux. Les étudiants expliquent dans ce motion design, de façon décalée que la misère existe et que chaque action compte. Ils sensibilisent également de nouveaux donateurs à la cause défendue par la fondation. 

Point de Côté : le traileur intraitable

« Véritable bijou littéraire, la revue Point de Côté paraît chaque année. Validée par les maîtres de la discipline la plus stylée de l’univers (le trail, vous l’avez compris), la bible se compose de 192 pages, d’articles XXL, d’histoires à dormir debout, de punchlines gratuites et d’une grosse dose d’amour pour notre sport adoré. » Qu’ajouter après un pitch pareil ?

Peut-être que vous n’avez absolument pas besoin d’être un addict au trail pour prendre un énorme plaisir à vous plonger dans cette revue. La DA de Matt Georges pour ce numéro 4 succède superbement aux trois numéros précédents (Pierre Seydoux à la créa graphique). On valide et on passe commande de la collection complète.