L’actu dans le rétro vue par… Emmanuel Demont

Publié le 27 juin 2022 à 07:45 par Léa Christol | Modifié le 27 juin 2022 à 07:45

Emmanuel Demont, le directeur de la communication de la Ville et de l'agglomération de Roanne.
Emmanuel Demont, le directeur de la communication de la Ville et de l’agglomération de Roanne. © Johann Patet

Emmanuel Demont est directeur de la communication et de l’événementiel de la Ville et de l’Agglomération de Roanne, mais aussi speaker de l’ASSE. Il expose son regard sur cinq actualités de la communication et du marketing dans la région. [Cet article a été initialement publié dans OUR(S) la revue #9]

 

La marque Evian au sommet des NFT

Adidas, Orange, Monoprix… se sont déjà lancés dans les NFT. Il y a aujourd’hui beaucoup d’actions qui visent à démocratiser les NFT, à vulgariser leur utilisation. Pour le moment, cela reste encore confidentiel pour le grand public, mais la tendance actuelle va obliger tous les opérateurs à être réactifs et à ne pas être en retard. C’est bien joué pour Evian d’entrer dans ce nouvel univers avec cette campagne rafraîchissante. 

© Empreinte Conseil

Empreinte Conseil pousse le label « Fabriqué à Lyon »

Avec les crises sanitaires que nous venons de traverser, le consommateur a besoin de proximité, d’être rassuré. De nombreuses campagnes ont été menées pendant cette période. Les gens y ont été sensibles et touchés à ce moment pour consommer local. Cette campagne est vraiment bien ficelée et efficace pour poursuivre cette dynamique. Tous les efforts de communication menés pour valoriser le local avaient besoin de perdurer. C’est aussi un bon coup de com pour valoriser les entreprises locales qui font vivre Lyon.

À Saint-Marcellin, une campagne pour « développer ses supers pouvoirs »

L'une des affiches créée par la Ville de Saint-Marcellin.
L’une des affiches créée par la Ville de Saint-Marcellin. ©Saint-Marcellin

On a bien senti qu’il y avait un manque d’énergie des salariés et notamment des agents de collectivités après la pandémie. Ces campagnes, qui valorisent le travail des agents, sont très importantes dans cette période. On parle toujours du citoyen qui a besoin du social, mais on parle peu de ceux qui travaillent dans ce domaine. On sait en plus qu’aujourd’hui, il est plus que compliqué de recruter. Valoriser les agents peut donner l’envie à d’autres de les rejoindre. Tous les visuels de la campagne avaient un côté positif. Ils redonnent le sourire.

Clap de fin pour ASAPP Lyon, l’appli du Progrès pour les jeunes

Les jeunes utilisent tellement de canaux gratuits pour s’informer. Nous l’avons vu pendant les élections, ces canaux étaient utilisés à bon ou mauvais escient, avec des informations qui n’étaient pas, tout le temps, vérifiées. Je ne pense pas qu’aujourd’hui les jeunes soient prêts à payer pour obtenir une information validée. J’ai l’impression qu’en allant sur une application comme ASAPP, c’est comme si on leur imposait une façon de penser et de faire, faite par des adultes.

Time for the Planet fait irruption à la télévision

Je ne pense pas que tout le monde connaisse Time for the Planet aujourd’hui. Cette campagne est intéressante car décalée dans l’espoir d’être remarquée. Jo-Wilfried Tsonga, Philippe Candeloro, Sébastien Chabal sont des visages connus, maintes fois utilisés pour des campagnes traditionnelles. Le grand public s’identifie plutôt à eux, idéal pour élargir la visibilité de Time for the Planet. Les vidéos étaient sympathiques. Elles parlent de sauvegarde de la planète sans avoir un message moralisateur.