Top 5 : les articles les plus lus en juillet et août

Publié le 1er septembre 2022 à 08:00 par La rédaction OUR(S)

La rédaction d’OUR(S) vous présente comme chaque mois les articles qui vous ont le plus plu. Cet été, les articles sur le vidéaste Justin Buisson et la directrice de la communication du Grand Chambéry Julie Coulon ont connu un vif succès sur les réseaux sociaux.

Justin Buisson © Aurélien Thomas

Justin Buisson, le pro du design

Vidéaste designer, Justin Buisson connaît un vif succès avec sa chaîne YouTube. Mais le jeune lyonnais est également à l’origine d’un site internet dédié à la typographie, baptisé Pousse ta fonte.

L’objet de… Julie Coulon

Pour notre série d’été, OUR(S) a donné la parole aux directeurs et directrices de la communication de la région. Parmi les sept articles publiés tout au long de l’été, l’objet fétiche de Julie Coulon a suscité l’intérêt des lecteurs. La directrice de la communication du Grand Chambéry raconte son rapport au bureau dans un monde du travail chamboulé.

Grand Frais voit sa publicité plagiée par Monoprix Qatar

Un plagiat et un coup de com’. Quelques semaines après avoir dévoilé sa première publicité télé, Grand Frais voit son spot être plagié par l’enseigne Monoprix Qatar. Pour mieux profiter du buzz créé, l’enseigne installée à Givors et l’agence Rosa Paris qui l’accompagne décident de réagir avec humour en mettant à disposition de toutes les marques son spot en marque blanche.

Le Collectif WAAA agite le marché lyonnais du digital

Quatre jeunes dans le vent. C’est un peu l’idée du Collectif WAAA lancé en septembre 2021 par quatre jeunes salariés d’agences de publicité à Lyon. Leur crédo ? Créer des événements festifs professionnels dédiés aux salariés du monde de la publicité et de la communication à Lyon. En l’espace d’un an, le collectif a fait sa place et multiplie les soirées sponsorisées par des annonceurs.

Simplement Français… c’est fini

Lancé en 2017, le site Simplement Français a tiré sa révérence au début de l’été. Camille Girard, sa fondatrice, n’a eu d’autre choix que de fermer son site spécialisé dans le made in France. Pour OUR(S), la jeune femme revient sur les raisons d’un échec et ses envies de rebond.