Robert Daranc est décédé

Publié le 11 décembre 2023 à 10:18 par Pierre Lelièvre

Robert Daranc
Robert Daranc a été correspondant à Lyon pour RTL pendant près de 40 ans © Capture d’écran Dailymotion / TLM

Ancien correspondant de RTL à Lyon, Robert Daranc est mort ce dimanche à l’âge de 89 ans.

Pour ne rien manquer de l'actualité du secteur de la communication en Auvergne-Rhône-Alpes, inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne Le Quatre Heures !

S'inscrire

Près de quarante ans auprès des Lyonnais. Robert Daranc, journaliste, est mort ce dimanche 10 décembre à la veille de ses 90 ans. Mémoire de la vie lyonnaise et personnalité bien connue des Lyonnais pour avoir officié pendant près de 40 ans comme correspondant et directeur du bureau de RTL à Lyon, Robert Daranc, de son vrai nom Robert Jasseron, avait notamment couvert le procès de Klaus Barbie en mai 1987 devant la cour d’Assises du Rhône à Lyon.

Successivement journaliste fait-diversier pour La dernière heure lyonnaise – l’édition locale du Dauphiné Libéré – puis grand reporter international, il avait notamment couvert le Congo dans le milieu des années 1960. Envoyé spécial sur place, il avait notamment pour objectif d’entrer en contact avec les mercenaires du camp de Bukavu afin de rapporter une interview du colonel Jean Schramme.

Auteur de plusieurs livres, il s’était raconté dans deux ouvrages : le premier, publié en 2002 aux éditions des Traboules, intitulé Envoyé très spécial et le second en 2012 C’était chouette revenait sur sa longue carrière de journaliste. Robert Daranc était aussi l’auteur du Guide de Lyon des faits divers.

Passionné par les affaires de justice, Robert Daranc expliquait avoir été « attiré par les procès, la magie du verbe et des avocats », expliquait-il dans une interview pour TLM en 2011. Outre le procès de Barbie, il avait couvert ceux d’Action Directe ou du Gang des Lyonnais.

 

Plusieurs anciens journalistes de la rue Bayard – l’adresse historique de la radio – ont salué la mémoire du journaliste comme Roger Zabel ou encore Christian Ollivier.