Le groupe Ebra dément une réorganisation de sa gouvernance

Publié le 21 juillet 2021 à 09:01 par Xavier Alix | Modifié le 21 juillet 2021 à 09:01

Les sites du Progrès et du Dauphiné Libéré
Cette rumeur reviendrait régulièrement depuis l’affaire Tostain (PDG du Dauphiné Libéré placé en garde à vue en mars) selon la CGT Progrès.

Selon un article de nos confrères de La Lettre A publié début juillet, Ebra la filiale presse du Crédit mutuel, chercherait « à centraliser davantage » la direction de ses neuf journaux (dont Le Progrès et Le Dauphiné) qui la composent. Ses dirigeants démentent la constitution d’un pôle sud et d’un pôle nord.