L’ARPP retoque une scène du dernier spot TV de Xefi

Publié le 25 août 2022 à 08:12 par Léa Christol

© Capture d’écran YouTube / Xefi

Un salarié qui démolit son clavier d’ordinateur, c’est ce qu’on peut voir dans la version web du dernier spot de Xefi. Un passage qui a été supprimé pour sa diffusion en télévision en juin.

L’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) ne badine pas avec la violence. Même contre un clavier d’ordinateur. Dans le dernier film publicitaire pour Xefi, l’équipe lyonnaise de l’agence Serviceplan avait choisi de montrer un employé qui détruit son clavier d’ordinateur au bureau.

Retoqué par l’ARPP pour sa diffusion en télévision, la scène figure bien dans la version web du film. Le spot TV du spécialiste de l’informatique, dont le siège est à Rillieux-la-Pape, ne montre pas ce moment mais expose malgré tout l’agacement de l’employé face à un matériel qui ne fonctionne pas.

Le film a été diffusé du 13 juin au 10 juillet 2022 sur BFMTV, BFM Business, LCI,  CNEWS… Les deux spots ont été produits par la société Compose It. 

Un avis de l’ARPP pour le spot TV

« Nous avons soumis le storyboard du film en incluant la scène de dégradation de l’ordinateur à l’ARPP avant de le produire. Elle a émis un avis consultatif en nous disant de supprimer le passage. Nous ne pouvons en effet pas montrer de gestes violents, de dégradation volontaire d’objets à la télévision », explique Nisrine Ghazale, cheffe de projet chez Serviceplan Lyon. 

Xefi et son agence Serviceplan ont décidé malgré tout de conserver la scène en question pour une diffusion sur le web.

« Le jeu d’acteur et l’événement ont un côté humoristique. C’est une situation qui peut aussi arriver de temps à autre. »

Contrôle systématique des publicités

L’ARPP réalise depuis 1992, un contrôle systématique des films publicitaires avant leur diffusion à la télévision ou sur les services de médias audiovisuels à la demande (SMAD). L’association peut formuler trois avis : « favorable », « à modifier » ou « à ne pas diffuser ». Sur son site, l’organisme émet de nombreuses recommandations à respecter concernant l’appel à la générosité publique, les comportements alimentaires ou encore le respect de la personne…

Les professionnels adhérents ont la possibilité de demander des conseils à la structure en amont de la diffusion. 

Les annonceurs et les agences peuvent aussi consulter l’avis non contraignant de l’ARPP, lorsque les campagnes publicitaires sont diffusées via d’autres médias.