Rzilient : l’informatique durable et responsable à portée de main

Publié le 27 avril 2023 à 07:00 par Article partenaire | Modifié le 27 avril 2023 à 07:00

Rzilient GreenIT Saas
Alexis Valero et Quentin de Lambert, cofondateurs de Rzilient

La French Tech Saint-Etienne Lyon a développé et anime une démarche de responsabilité sociétale et environnementale à travers son programme MERIT et sa commission Impact. L’association compte également des adhérents à impact tel que Rzilient. La scale-up oeuvre dans le numérique responsable à travers un concept alliant respect de l’environnement et IT.

L’histoire de Rzilient débute quand Alexis et Quentin fréquentent les mêmes bancs de classe préparatoire à Strasbourg. Les deux étudiants partagent une préoccupation, le ménagement de l’environnement, ainsi qu’un double intérêt, la technologie et l’IT. L’idée leur vient alors de faire converger ces sujets afin de créer une solution.

Eduard Garcia, CTO Rzilient

Nous sommes en 2020. En pleine crise sanitaire, ils imaginent une société de conseil autour du GreenIT (ensemble de techniques visant à réduire l’empreinte sociale, économique et environnementale du numérique) pour une clientèle internationale de PME et ETI. Rzilient naît. Le nom évoque l’idée motrice de la start-up : régénérer et adapter l’informatique. Le binôme s’installe à Barcelone et rencontre leur CTO, Eduard Garcia. Alexis Valero sera le Chief Executive Officer (CEO), expert marketing et commercialisation, Quentin de Lambert s’occupera de la partie opérationnelle et financière en tant que Chief Operating Officer (COO), et Eduard gérera la section produit et tech.

Un changement de positionnement

Au bout de quelques mois, l’expérience de terrain démontre aux trois partenaires que leur marché manque d’un outil simple pour permettre une gestion de parc informatique responsable et durable. Dès lors, le trinôme recrute une équipe axée produits pour développer une plateforme Saas tout en un à destination des petites et moyennes entreprises.

Ce changement de positionnement induit une forte croissance pour la start-up. En trois ans, son effectif passe de 3 à 30 salariés. « Nous avons un produit capable d’apporter un réel changement et une solution pragmatique sur le marché », explique Audrey Pogu, responsable marketing de Rzilient. À travers un prisme GreenIT, cette plateforme simplifie, centralise la gestion de parcs informatiques pour les petites et moyennes entreprises disposant, ou non, de personnels dédiés (IT manager ou DSI).

La solution Saas, développée par Rzilient, optimise la gestion des parcs informatiques des PME et ETI

À l’image de l’économie circulaire

« Nous avons créé une plateforme qui s’adapte aussi à des profils non experts. Notre interface simplifie l’adoption de bonnes pratiques IT et le pilotage informatique. » Audrey Pogu ajoute : « l’informatique devient accessible à tous. »

Le numérique représente 4 % des émissions à effet de serre provoquées principalement par la fabrication de nouveaux équipements. Pour faire reculer l’obsolescence du matériel, Rzilient propose une solution de prévention : en prendre soin.

« Notre objectif principal est d’allonger la durée de vie des équipements informatiques pour que l’entreprise achète moins de matériel. Il s’agit de favoriser la circularisation informatique. Elle part du même principe que l’économie circulaire c’est-à-dire faire en sorte qu’un équipement ne dorme pas dans un placard. En plus d’un aspect environnemental, il y a un bénéfice majeur pour les budgets de ces entreprises. »

La plateforme répertorie les équipements reconditionnés ou neufs, permet le pilotage et la maintenance du matériel (réparation, de maintenance, de sécurisation), analyse des performances, état de santé de la flotte. Le concept comporte aussi un volet pédagogique : « On va accompagner l’employé pour qu’il soit toujours satisfait de son équipement et qu’il ne ressente pas le besoin irrationnel d’avoir le dernier sorti

Pour faciliter cette économie circulaire et cette circularisation de parcs informatiques, le leasing est la solution de financement. Aujourd’hui, l’entreprise compte 250 clients dans le monde parmi lesquels Livestorm, Kolsquare, Ykone

 

Article réalisé en partenariat avec le cabinet de conseil en affaires publiques Calif.

La rédaction d’OUR(S) n’a pas participé à la rédaction de cet article.