Pourquoi choisir de recruter en alternance ?

Publié le 13 avril 2021 à 14:49 par Article partenaire

L’ISCPA Lyon propose, les 3 et 4 mai, un événement permettant de mettre en contact facilement les recruteurs avec des candidats.

Les contrats d’alternance, en professionnalisation ou apprentissage, permettent d’intégrer un nouveau salarié à un coût réduit, de le former à son image, ses valeurs et aussi d’avoir un regard neuf ou de nouvelles idées, notamment en termes de communication !

Deux questions à Claire Labaune, responsable des relations entreprises à l’ISCPA Lyon

 

Claire Labaune, responsable des relations entreprises à l’ISCPA Lyon

Quelles sont les mesures du plan de relance annoncé par le gouvernement pour soutenir l’alternance ?

Concrètement, pour les entreprises, cela leur permet de bénéficier d’une aide à l’embauche de 5000€ pour un apprenti mineur et 8000€ pour un apprenti majeur. Toute entreprise qui embauche un apprenti du niveau CAP au niveau Bac+5 peut bénéficier de cette aide. Il n’y a pas de conditions pour les entreprises de moins de 250 salariés et pour celles de plus de 250 salariés, il faut employer à minima 5% d’alternants dans ses effectifs.

Qu’est-ce qu’un « Alternance Dating » ?

C’est un événement permettant de mettre en contact facilement les recruteurs avec des candidats. Cette année nous renouvelons notre opération 100% en ligne avec un fonctionnement simple : les entreprises créent leur compte et dépose une offre, les candidats se positionnent suivant leur compétences et appétence et les entretiens ont lieu par session de 15 minutes, en visio sur les 3 et 4 mai. Pour s’inscrire, rendez-vous sur : iscpalyon.groupe-igs.fr/

Louis Roizard, directeur des Editions Nakori et de TP Aménagement

Témoignage : Louis Roizard, directeur des Editions Nakori et de TP Aménagement

Pourquoi avoir choisi de recruter en alternance ?

J’avais déjà tenté cette expérience et je m’étais juré que je ne le ferai plus ! Mais face à un surplus d’activité et au besoin de développer le côté digital, je me suis lancé à nouveau. J’ai une approche très print, mes différentes éditions sont déjà bien packagées et je voulais aborder le contenu d’une façon différente. Les jeunes sont connectés en permanence, ils ont des idées nouvelles, une autre manière d’aborder les choses et cela correspond aux attentes actuelles du marché.

Quel est votre bilan à mi-parcours ?

Très positif ! La mission définie au départ a été remplie et maintenant, on fait évoluer les choses, on va au-delà de ce que je pensais au départ. L’alternant est là aussi pour apprendre donc on s’adapte à ses besoins en même temps qu’à ceux de l’entreprise.
On reste sur nos cœurs de métiers mais on peut varier les missions sur une thématique et un univers commun. Albane s’implique dans les projets, elle donne son avis, ses idées et ensemble, on ouvre le champ des possibles.

Quel conseil donneriez-vous pour recruter en alternance ?

Pour moi, il est important d’expliquer pourquoi on recrute et de bien définir les missions et les attendus. Si on sait où on veut aller, c’est plus simple d’expliquer à l’étudiant ce qu’on attend de lui. Cela permet de vérifier que les compétences de base sont là et que notre projet est en adéquation avec les siens. Albane voulait travailler dans la mode mais elle a bien aimé les missions que je lui ai proposé et elle a accepté de sortir de sa zone de confort pour venir travailler dans l’univers des Travaux Publics !
J’avais beaucoup aimé son CV vidéo, je me suis dit que si elle était capable de faire pour moi ce qu’elle avait fait pour elle, on serait tous les deux gagnants.
Après le reste est aussi une question de feeling !