B-AD Agency, addict à la pharma

Publié le 25 juin 2021 à 08:55 par Emilie Massard | Modifié le 25 juin 2021 à 08:55

L’équipe de B-AD Agency

L’agence annécienne s’est fait une spécialité d’accompagner les marques du secteur pharmaceutique, dont elle maîtrise les codes et les rouages, dans leur communication à 360°.

Caroline et Gil Fauche-Ortiz se sont rencontrés et ont travaillés ensemble dans une grosse agence de communication annécienne, avant que leurs chemins professionnels ne se séparent. Pour un temps seulement, car s’ils partagent aussi leurs vies, les deux communicants adorent également travailler ensemble.

Ils en ont de nouveau eu l’occasion lorsqu’ils ont accompagné la marque naissante Excilor, qui se lançait dans le monde pharmaceutique. La collaboration prend de l’ampleur au fur et à mesure du développement du laboratoire qui portait la marque et ses produits, et B-AD Agency naît pour l’accompagner.

« Lorsque la société qui produisait la marque Excilor a été rachetée par le laboratoire Vemedia, nous avons eu peur que notre collaboration soit remise en cause », se souvient Caroline Fauche-Ortiz. « Mais elle s’est poursuivie, et le laboratoire nous a confié d’autres marques internationales. »

Un challenge permanent

B-AD s’est ensuite développée au fil de la construction de son réseau et de sa notoriété dans le monde pharmaceutique. Elle est spécialisée dans les produits OTC, « over the counter », à savoir les produits vendus sans ordonnance en pharmacie. De la stratégie au branding en passant par l’activation digitale et les campagnes média ou hors média, B-AD est une agence généraliste.

« Parmi les produits sur lesquels nous travaillons, il y a beaucoup de dispositifs médicaux, de compléments alimentaires, de produits cosmétiques », détaille Caroline Fauche-Ortiz. « Nous devons gérer des sujets de santé parfois difficiles, intimes, voire tabous, et nous essayons de le faire bien, avec élégance ! Ces produits apportent des solutions aux gens, la communication permet de dédramatiser certains sujets. Le challenge est aussi de trouver des concepts et des idées qui collent à un domaine très réglementé. En tant que spécialistes de la pharma, nous connaissons bien les codes à respecter ! »

Des partenariats durables

Depuis 10 ans, B-AD Agency s’attache à développer des partenariats dans la durée avec les marques. Et note une évolution dans la manière dont celles-ci s’approprient leur communication. Dans les structures qui ne disposent pas de ressources dédiées, ce sont bien souvent le marketing et les chefs de produits qui pilotent la communication.

« On arrive à faire bouger certaines lignes. Souvent, les visuels sont composés d’un packshot et de claims. Les marques ne vont pas forcément chercher un concept. Nous essayons donc de les convaincre qu’il faut raconter une histoire, transmettre des émotions. »

C’est d’ailleurs grâce à un concept bien ficelé que B-AD Agency a décroché le prix Bronze de la campagne OTC et parapharmacie Empreintes 2020, pour son travail avec la marque Audispray.

Aujourd’hui, l’agence compte une dizaine de salariés et réalise un chiffre d’affaires de 800 000 euros, dont 70 % à l’étranger.  Et si elle accompagne principalement des annonceurs en dehors de sa région, B-AD Agency met un point d’honneur à travailler en local. La production TV, notamment, est entièrement réalisée avec des partenaires en Rhône-Alpes, et bien souvent à Annecy.