Portrait texto : Clara Copin met l’art en boîtes

Publié le 21 juin 2017 à 09:55 par Mathieu Ozanam

Clara Copin a cofondé l’Atelier Chassagnac. Elle présente son parcours dans ce portrait texto. [Archive Mathieu Ozanam]

Premium

« Je ne suis ni agent d’artiste ni galeriste. À 29 ans, j’ai cofondé Atelier Chassagnac et m’efforce de faire entrer l’art dans le monde de l’entreprise. Je prépare des installations durables dans les sièges sociaux comme pour Juvise Pharmaceuticals ou le groupe immobilier 6ème Sens. Je fais aussi des mises en place et événements éphémères. Notamment dans les centres commerciaux qui cherchent à rythmer les parcours clients et offrir des prestations premium. »

Confiance

« Le clown triste en acrylique, ce n’est pas mon genre. Je ne débarque pas en entreprise pour fixer au mur un tableau choisi au hasard. J’essaye de m’imprégner de son ADN. Cela passe par de longs échanges avec les dirigeants pour discuter de leurs goûts et de leurs valeurs. On est presque dans la psychanalyse. C’est un temps nécessaire pour créer un lien de confiance et choisir la bonne œuvre. »

Jeunes pousses

« La veille fait partie de ma routine. Je surfe sur les sites et je lis la presse spécialisée pour défricher les tendances. C’est primordial pour dénicher de nouveaux artistes. Je ne vais pas à la FIAC de Paris. Je fonctionne beaucoup au coup de cœur et ne mise pas spécialement sur les artistes ultra-cotés. J’essaye plutôt de faire émerger les jeunes pousses. »