Claude Senger investit fortement dans Nouveau Monde DDB

Publié le 3 septembre 2017 à 09:56 par Mathieu Ozanam

Claude Senger et Franck Solomiac © Mathieu Ozanam

Le prudent mais entreprenant patron de l’agence digitale Adcom poursuit ses investissements dans la communication lyonnaise en prenant des parts majoritaires dans Nouveau Monde DDB [Archives Mathieu Ozanam]

Après avoir racheté la petite agence Heliopsis en 2016, il vient de passer à la vitesse supérieure. La société Nouveau Sens, qu’il a créée cet été avec ses associés de toujours (Laurent Doublier et Didier Courbon), vient de prendre une participation majoritaire (50,81 %) dans le capital de Nouveau Monde DDB. Une structure plus ancienne, plus connue et surtout deux fois plus grosse qu’Adcom et Heliopsis réunies. 

Affinités personnelles

« Cela fait 15 ans que nous travaillons ensemble. Nous avons donc développé des affinités personnelles », affirme Claude Senger. Pour autant il ne souhaite pas assurer la direction de Nouveau Monde DDB, modèle d’agence traditionnelle qu’il ne connaît pas.

Franck Solomiac et Philippe Guiniot qui avaient racheté Nouveau Monde à DDB en janvier 2015 continueront à assurer la direction et le développement d’un groupe qui figure dans le top ten des agences de la région. Et dont ils sont toujours actionnaires. Pendant ce temps Claude Senger continuera à assurer la direction d’Adcom. Le rapprochement n’est pas seulement capitalistique, il est aussi géographique.

Synergies de talents

Adcom a quitté Villeurbanne pour s’installer dans l’ancien bâtiment des Douanes à la Confluence, un étage en dessous de Nouveau Monde DDB.

La proximité avec Nouveau Monde doit « rendre plus fluides » les échanges entre les équipes des deux entités sur des clients communs. Adcom apporte ainsi son expertise digitale : « Les marques ont besoin aujourd’hui d’un souffle de créativité qui puisse être enrichi par la data», argue Claude Senger.

Les dirigeants estiment par ailleurs que les échanges entre leurs deux agences leur permettront d’attirer, et de conserver, de nouveaux talents en « accroissant leur champ de possibles ». « Nous allons avoir un effet de synergie intéressant à leur offrir. »

Un Lab figure d’ailleurs parmi les projets qu’ils souhaitent développer à court terme. Un espace d’échanges qui pourrait héberger une pépinière de start-up.